Comment recycler de la matière dans les produits de construction, tout en garantissant leurs performances

Partagez

« La prise en compte des enjeux environnementaux en analyse globale du cycle de vie introduit l’économie circulaire comme pilier des pratiques de conception des ouvrages et de fabrication des produits de construction.

L’incorporation de matières issues du recyclage est susceptible d’avoir un impact sur les performances des produits, notamment leur durabilité. De même et surtout si les matières recyclées viennent en partie de chantier de déconstruction, car celles-ci sont susceptibles d’avoir une incidence sur les performances sanitaires des produits. En effet, les bâtiments déconstruits ont été réalisés il y a plusieurs dizaines d’années. À cette époque, les règles et normes qui s’appliquaient étaient moins strictes. Les produits de construction incluaient donc des matières premières désormais interdites. Il convient ainsi de veiller à ce que l’utilisation de matériaux recyclés dans les process industriels s’accompagnent de garanties quant à leur innocuité et ce, en l’état des connaissances actuelles.

C’est pourquoi les certifications délivrées par le CSTB devront très rapidement comporter un volet économie circulaire intégrant les enjeux de durabilité et d’impacts sanitaires, et permettant, par leur rigueur méthodologique, tant dans l’élaboration du référentiel que dans son contrôle, de garantir ces enjeux essentiels pour les industriels, leurs clients et les futurs usagers des bâtiments. »