Performances et aide au choix des produits de construction

Partagez

Les exigences des consommateurs et des usagers des bâtiments se sont renforcées, ils souhaitent à présent disposer de produits parfaitement adaptés à leurs besoins spécifiques et plus respectueux de l’environnement. Dans le même temps, le secteur de la construction et de l’aménagement s’est internationalisé et est soumis à une concurrence plus intense. Dans ce contexte, les fabricants de matériaux et procédés de construction ont d’autant plus besoin de se différencier sur le marché, et les entrepreneurs et artisans doivent, eux, être en capacité de choisir des produits adaptés à la situation et à l’usage voulu. La certification – repère de qualité et gage de confiance pour la filière et les usagers –, associée à l’aide au choix, revêt alors une dimension déterminante.

Les solutions proposées sont de plus en plus techniques et complexes, en réponse à une exigence de qualité et de performances revue continuellement à la hausse par les consommateurs. Ces derniers souhaitent en effet disposer d’un produit réellement adapté à leurs besoins et dont les performances sont conformes à celles promises et à leurs attentes.

Par ailleurs, les enjeux renforcés en lien avec les transitions environnementale, énergétique et l’économie circulaire, stimulent l’innovation et supposent l’intégration de caractéristiques techniques nouvelles, dans la conception des produits de construction.

Dans un contexte de concurrence mondiale accrue intégrant la montée en puissance des marchés émergents avec des produits et solutions de construction très nombreux et diversifiés, il est d’autant plus important pour les industriels de se démarquer sur leur marché. Ils doivent pouvoir se différencier en valorisant la qualité de leurs solutions face à leurs concurrents proposant des produits à bas coût, pour ne pas avoir à lutter sur le seul terrain des prix, au détriment de la performance et des attentes de leurs clients. En effet, la reconnaissance des performances des produits, par un organisme indépendant, soutient la fidélisation, la conquête de clients et la pénétration de nouveaux marchés. Pour l’entreprise, c’est aussi une manière efficace de pérenniser et valoriser son savoir-faire et de fédérer et motiver les salariés autour de la qualité de ses produits. 

Or, les exigences de sécurité, qualité, confort et performances des produits, ainsi que les référentiels associés, sont très variables d’un pays et d’un marché à l’autre.

La certification, démarche volontaire, délivrée par un organisme neutre et indépendant

Dans ce contexte, l’avis pertinent d’un organisme neutre, impartial et indépendant est précieux, pour s’assurer que les exigences attendues sont bien respectées et ce, de façon constante. C’est l’objet de la certification, démarche volontaire de l’entreprise, qui permet d’attester la conformité d’un produit à des exigences et propriétés décrites dans un référentiel, établi avec l’ensemble des acteurs, et qui définit les caractéristiques d’un produit certifié, ses performances dans les domaines essentiels pour les utilisateurs. Ainsi, le client et tous les acteurs du chantier savent précisément ce qui est mis en œuvre.

La qualité du référentiel et sa pertinence par rapport aux besoins des clients et des partenaires constitue le socle de la certification. La régularité des contrôles, qu’il s’agisse des audits, des tests, des produits prélevés en usine ou sur le marché, garantit la constance de ces performances.

Le recours à des produits certifiés et dont les performances sont garanties permet d’optimiser la conception et la réalisation des ouvrages grâce au choix de produits aux caractéristiques maîtrisées.   

Des outils et services d’aide au choix des produits émergent ainsi au service des acteurs : les classements et moteurs de recherche permettent de mettre en valeur les performances et de faciliter le choix ou la prescription d’un produit certifié, selon son usage et le type de bâtiment.

Il s’agit d’une donnée d’autant plus essentielle que le marché de la rénovation devient prédominant et suppose des choix plus complexes intégrant la compatibilité des produits à installer avec l’existant.

La complexité grandissante des solutions et procédés fait émerger une approche plus globale et systémique de la qualité. Ce n’est plus simplement la qualité d’un produit qui compte, mais aussi celle du système dans lequel il va s’intégrer. 

Le secteur de bâtiment connaît une double transformation par la prise en compte des enjeux environnementaux et la montée en puissance des outils numériques et notamment du BIM. Demain, la performance d’un produit ne s’appréciera plus uniquement par ses qualités techniques, mais aussi par ses émissions de gaz à effet de serre tout au long de son cycle de vie et donc aussi, par sa recyclabilité. De même, la qualité des données numériques qui lui sont associées deviendront un enjeu fort de sa qualité et de sa performance.